Mail Facebook Instagram Twitter RSS Previous Next Home Search Cross PDF Website

Les municipalités

Hinchinbrooke

Municipalité d'Hinchinbrooke

  • Majoritairement agricole, le territoire de Hinchinbrooke rassemble une forêt précoloniale protégée, le Boisé-des-Muir, quelques rivières et vergers, ainsi que plusieurs hameaux : Herdman, Rockburn, Powerscourt et Dewittville (ce dernier chevauche également en partie la municipalité de Godmanchester). 

    Le noyau villageois d'Athelstan comptait au XIXe siècle des moulins et une station de chemin de fer (allant de Valleyfield à Malone, 1891). La construction de la première beurrerie du Canada à Athelstan, en 1873, porte la désignation d'Événement historique national. Le pont couvert de Powerscourt, également reconnu comme Lieu historique, relie la municipalité de Hinchinbrooke à celle d'Elgin. Enfin, les fermes centenaires, les maisons de pierres, les chemins pittoresques et les hameaux sont autant d'attraits qui font le charme de Hinchinbrooke.

    Depuis 1970, un autre secteur d'habitation et de villégiature a vu le jour, soit le parc Davignon, situé près du poste frontalier de Herdman, tous deux accessibles par la Montée Herdman. L'aréna régionale de Huntingdon, qui dessert plusieurs municipalités environnantes, se trouve également sur le territoire de la municipalité. L'hôtel de ville actuel a été construit en 1989, suite à l'incendie du précédent.

  • Hinchinbrooke

  • 1056, chemin Brook
    Hinchinbrooke (Québec)  J0S 1A0
    Téléphone : 450 264-5353
    Télécopieur : 450 264-3787
    Courriel : info@hinchinbrooke.com

    Mairesse : Carolyn T. Cameron
    Directeur général et secrétaire-trésorier : Kevin Neal
    Conseillers municipaux : Elgin Macfarlane, Kirk Feeny, Carol Craig, Mark Bakos, Mark Wallace, Nadia Ricard

  • Hôtel de ville de Hinchinbrooke

En chiffres

  • Gentilé et code geographique

    Hinchinbrooker 69045

  • Habitants

    2 209

  • Superficie (km)

    149,66

  • Le canton de Hinchinbrooke, en Montérégie, a été proclamé en 1799 alors que la municipalité à laquelle il a donné son nom est instituée en 1845. Son territoire se situe à la frontière de l'État de New York. La municipalité de Hinchinbrooke est entourée de la municipalité du canton d'Elgin à l'ouest, des municipalités de Godmanchester et de Huntingdon au nord, ainsi que de celle d'Ormston à l'est. En 1847, la municipalité du canton de Hinchinbrooke est abolie et devient partie de la municipalité du comté de Beauharnois. Huit ans plus tard, elle est rétablie sous le même nom. Son territoire est alors amputé de la partie comprise dans les limites de la municipalité du village de Huntingdon créée en 1848. Les premiers habitants, des Irlandais, occupent le territoire vers 1820. La mission, devenue desserte en 1840, a pris le nom Saint-Patrice-de-Hinchin(g)brook(e), en anglais St. Patrick (de) Hinchinbrook, suivant un usage graphique flottant. À cet égard, le nom municipal, longtemps orthographié Hinchinbrook, a reçu sa graphie actuelle en 1993. Son statut de municipalité de canton a été modifié pour celui de municipalité, le 5 novembre 2011. Pour sa part, le bureau de poste a été dénommé Brooklet entre 1900 et 1915, appellation qui a pour sens ruisselet. Le gentilé anglais Hinchinbrooker reflète la prédominance locale des anglophones, phénomène qui trouve son pendant dans le fait que la dénomination, tant du canton que de la municipalité, provient de celui d'un ancien domaine qui, aujourd'hui, fait partie de la ville de Huntingdon, dans le Cambridgeshire (Angleterre). Toutefois, la graphie du nom du lieu anglais comportait un « g » (Hinchingbrooke) que les Anglo-Canadiens ont supprimé étant donné qu'il n'était pas prononcé.

  • Chateauguay Valley Antique Association, Hinchinbrooke

    • Aréna régionale de Huntingdon
    • Vergers et cidrerie
    • Pont couvert de Powerscourt
    • Ancien barrage
    • Grange ronde
    • Kayak sur la rivière Châteauguay
  • Grange Ronde, Hinchinbrooke