Mail Facebook Instagram Twitter RSS Previous Next Home Search Cross PDF Website

Les municipalités

Actualités

Municipalité de Saint-Anicet

Dépôt du Plan de développement social de la MRC du Haut-Saint-Laurent

,

Le 14 mars, une soixantaine de personnes ont tenu leur engagement d’assister au Forum en développement social de la MRC du Haut-Saint-Laurent, et ce, malgré des conditions routières incertaines dues à la fameuse tempête.

Ce Forum, organisé par Actions Haut-SaintLaurent, s’est déroulé dans une atmosphère chaleureuse, conviviale et teintée d’humour, mais avec un mot d’ordre bien précis: « ACTION ».

Effectivement, « maintenant que le plan est établi, il s’agit de le réaliser », lançait Charles Gascon, agent de soutien au développement social pour la MRC du Haut-Saint-Laurent, qui animait la rencontre au centre communautaire de Franklin.

Après un mot de bienvenue d’Anne Minh-Thu Quach, députée fédérale de Salaberry-Suroît, qui s’est montrée disponible et reconnaissante envers les organismes communautaires « qui répondent à un si grand besoin dans la région », la parole fut cédée à Rémi Pelletier, coordonnateur à la Corporation de développement communautaire (CDC) du Haut-Saint-Laurent, qui s’est lancé dans une brève présentation des enjeux de l’arrimage de la nouvelle structure de gouvernance d’Actions Haut-Saint-Laurent. Il a donc réitéré l’importance d’être efficace en bâtissant sur les acquis plutôt qu’en créant de nouvelles infrastructures, de tenir compte des réalités des milieux concernés et de choisir un porte-parole impliqué et représentatif pour chacun des secteurs d’intervention.

Suivait ensuite un résumé des 41 actions du Plan de développement social de la MRC du Haut-Saint-Laurent. Le Plan se divise en cinq secteurs :

  • Réussite éducative et sociale (persévérance scolaire, formation et emploi, relève);
  • Santé, bien-être, saines habitudes de vie, sécurité alimentaire;
  • Développement du territoire, économie locale et tourisme;
  • Sport, loisir et culture;
  • Logement.

Lors de la session de travail, un comité par secteur a été identifié ou formé, un porte-parole a été nommé et une première rencontre, prévue, afin de poursuivre avec la réalisation du Plan. Suite à ces rencontres, des communiqués seront rendus publics afin de faire état de l’avancement des actions.

D’ailleurs, si un organisme communautaire désire déposer un projet en corrélation avec le Plan de développement social afin d’obtenir du financement auprès du Fonds de développement des territoires (FDT) de la MRC du Haut-Saint-Laurent, il sera possible de le faire à partir du 20 mars 2017. 

Réfugiés dans le Haut-Saint-Laurent

Suite au Forum, plusieurs participants sont restés pour la présentation Des réfugiés à la frontière – Que peut-on faire dans le Haut-Saint-Laurent de Solidarité sans frontières, dont l’un des objectifs était de démystifier une situation de plus en plus fréquente sur le territoire et d’informer les citoyens sur les actions légales qui peuvent être posées. « Une présentation qui permet de savoir quoi faire si on veut aider ces gens sans se retrouver dans une situation délicate soi-même. Je suis maintenant plus informé alors qu’avant, je n’aurais pas su comment agir » résume l’une des personnes présentes.

En conclusion

Rappelons qu’Actions Haut-Saint-Laurent tire son origine des partenaires qui se sont regroupés pour soutenir le milieu face aux impacts socioéconomiques succédant l’annonce de la fermeture des usines de textile de Huntingdon en 2004. Le comité a changé de fiduciaire à plusieurs reprises pour finalement se retrouver avec la MRC qui s’est engagée à soutenir politiquement les actions du Plan de développement social, entre autres, par l’embauche d’un agent de soutien qui travaille − en concertation avec les
organismes et citoyens mobilisés − au développement social dans le Haut-Saint-Laurent.

Municipalité de Franklin