Mail Facebook Instagram Twitter RSS Previous Next Home Search Cross PDF Website

Les municipalités

Actualités

Municipalité de Saint-Anicet

Bilan de la situation de la MRC - Un virage nécessaire pour la MRC du Haut-Saint-Laurent

, ,

Les élus, la direction et les employés de la MRC du Haut-Saint-Laurent ont vécu des périodes de transition difficiles au cours des derniers mois. Dans une adresse à la population prononcée ce soir par madame la Préfète, Louise Lebrun, cette dernière a rappelé les principales étapes réalisées à ce jour et le chemin qu’il reste à parcourir, pour atteindre l’équilibre financier de la MRC.

Ainsi, après une évaluation exhaustive de la situation financière de l’institution municipale en début d’année, une réorganisation stratégique s’est avérée essentielle, et ce, afin d’assurer la pérennité des services utiles aux municipalités et à la population, tout en mettant un frein à l’accroissement du déficit de la MRC, estimé à 1,3 million au 31 décembre 2017.

Les travaux du plan de redressement de la MRC se sont accélérés depuis le 12 mars dernier, date qui marque l’entrée en poste du nouveau directeur général par intérim, M. Laurent Lampron. Ce plan, élaboré en collaboration avec les maires des treize municipalités du Haut-Saint-Laurent, se concentre sur cinq secteurs privilégiés, soit : l’administration et les services de la MRC; le transport collectif, plus particulièrement le Taxibus; les activités en archéologie; la cour municipale commune et le Centre local de développement (CLD) du Haut-Saint-Laurent. Il est également partagé avec la Direction régionale de la Montérégie du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT).

« L’examen exhaustif de ces secteurs a appelé le Conseil de la MRC et l’administration à prendre des décisions difficiles, mais nécessaires » de déclarer la préfète de la MRC, madame Louise Lebrun. Ces décisions se déclinent comme suit : l’adoption d’un nouveau plan d’effectifs à la MRC comprenant l’abolition de cinq postes, une suspension du financement des fouilles archéologiques et le maintien de la cour municipale et de ses activités habituelles, notamment. En ce qui concerne le CLD, les travaux en lien avec le plan de redressement se dérouleront dans un avenir rapproché. Les résultats vous seront communiqués ultérieurement.

Sur le plan du transport collectif dans le Haut-Saint-Laurent, la recherche de solutions durables fait l’objet de séances de travail dont les développements devraient être rendus publics à l’automne.

Entretemps, la MRC annonce qu’une analyse complète des dépenses reliées au Taxibus a permis de constater que ce service représente à lui seul 31,4 % du déficit accumulé total et ne peut être maintenu de la sorte. Il est prévu de le conserver, mais en rééquilibrant les contributions des usagers et des contribuables et en précisant les clientèles ciblées. C’est pourquoi, à partir du 1er juillet 2018, la grille tarifaire sera assujettie à une augmentation de 100 % des coûts par rapport à la tarification actuelle et le montant de base par déplacement sera fixé à 3,45 $ et suivra dorénavant les fluctuations de l’industrie du taxi.

Finalement, une demande de consolidation de dettes sera déposée au MAMOT, le tout, dans le but d’atteindre l’équilibre financier dès le 1er juillet prochain et de d’amorcer la réflexion sur une planification stratégique des services de la MRC dans le meilleur intérêt des contribuables.

Municipalités