Mail Facebook Instagram Twitter RSS Previous Next Home Search Cross PDF Website

Les municipalités

Elgin

Municipalité d'Elgin

  • Le territoire de la municipalité d'Elgin se caractérise par un paysage entièrement agricole et forestier. On y retrouve des maisons en pierres des champs et des fermes, dont plusieurs sont certifiées biologiques.

    Le pont couvert de Powerscourt (communément appelé pont Percy), qui relie la municipalité d'Elgin à celle de Hinchinbrooke, fut érigé au dessus de la rivière Châteauguay en 1861. Il s'agit maintenant du seul exemple au monde de pont à membrure intermédiaire en forme d'arc construit selon la technique de McCallum. Classé monument historique par le Ministère de la culture et des communications en 1987, il est également désigné Lieu historique national du Canada.  

    Des quelque mille ponts couverts québécois, il en subsiste aujourd'hui moins d'une centaine, et le pont de Powerscourt est le plus ancien. Il figure aussi parmi les plus vieux ponts couverts conservés au Canada.

    Le poste frontalier de Trout River est accessible par la route 138.

  • Elgin

  • 933, chemin de la 2e Concession
    Elgin (Québec)  J0S 2E0
    Téléphone : 450-264-2320
    Télécopieur : 450-264-6846
    Courriel : dg@munelgin.ca

    Site internet

    Mairesse : Deborah Stewart 
    Directrice générale et secrétaire-trésorière : Danielle Sauvé 
    Conseillers municipaux : Louise Charlebois, James Gaw, Donald Bergevin, David Drummond, Mitchell Blankers, Matthew Wallace


  • Hôtel de ville

En chiffres

  • Gentilé et code geographique

    Elginois,oise 69050

  • Habitants

    399

  • Superficie (km)

    69,51

  • La municipalité d'Elgin se trouve entre Hinchinbrooke et Dundee et elle est bordée au sud par la frontière américaine. Érigée en 1855 à titre de municipalité de canton, soit six ans après la proclamation du canton lui-même, son statut a été modifié pour celui de municipalité en 2009. En 1863, Stanislas Drapeau parle du « village » d'Elgin qui compte 1069 âmes dont seulement 40 Canadiens français. Le personnage honoré est James Bruce, 8e comte d'Elgin et 12e comte de Kincardine (Londres, 1811 ‑ Dharmsala, Inde, 1863), gouverneur de la Jamaïque (1842-1846), gouverneur du Canada-Uni (1847-1854), ministre des Postes en Angleterre (1859), vice-roi et gouverneur général de l'Inde (1861-1863). Dès 1849, pour satisfaire les gens qui habitaient ces lieux et qui voulaient se séparer des cantons trop vastes où ils se trouvaient, on avait fait de la place entre les cantons de Godmanchester et de Hinchinbrooke pour loger un nouveau canton; et, cette année-là, Elgin devenait lord. Son nom a été choisi notamment parce qu'il a fait voter, en 1849, une loi pour indemniser les victimes de l'Insurrection de 1837, position qui le rendit très populaire auprès des Canadiens français. Elgin avait épousé, en 1846, la fille de lord Durham, Mary Louisa Lambton. La population anglophone locale identifie par le gentilé anglais Elginite, et depuis 2004, la collectivité française s'identifie par l'appellation ElginoisElginoise. (source : Commission de toponymie du Québec)

  • Plaque commémorative du 150e anniversaire du pont de Powerscourt

    • Pont couvert de Powerscourt
    • Club de golf de Trout River
    • Plusieurs artisans (boulangeries artisanales) et fermes (plusieurs certifiées biologiques)
  • Pont couvert de Powerscourt, Elgin