Municipalité de la paroisse de Très-Saint-Sacrement

Version imprimableVersion imprimable
Très-Saint-Sacrement 1180, Route 203
C. P. 160 Howick QC  J0S 1G0
Téléphone : 450-825-0192
Télécopieur : 450-825-0193
Courriel : mun-trst@videotron.ca  
Site Internet : www.tres-st-sacrement.ca
Maire de Très-Saint-Sacrement
    Monsieur François Rochefort,
Maire

Directrice générale et Secrétaire-trésorière : Suzanne Côté
Conseillers municipaux : Danny Anderson, Johanne Loiselle, Agnes McKell, Ross Craig, Jim Templeton, Pascal Laramée
 
Gentilé
Population
Superficie
Code géographique

 S/O

1 225 habitants
97,21 km2
69030
       
La municipalité en image

 

Hôtel de ville Brysonville Community Club Georgetown Presbyterian Church Riverfield Presbyterian Church
Hôtel de ville Brysonville Community Club Georgetown Presbyterian Church Riverfield Presbyterian Church
 
Présentation et bref historique


La municipalité de Très-Saint-Sacrement est constituée le 2 avril 1885. Possédant de très belles terres agricoles, parmi les plus belles du Québec, son territoire se caractérise par une la prédominance d'un paysage agricole bien préservé et de routes vallonnées. La route 203, qui mène au hameau de Riverfield, ancien bastion de la communauté de English River, en est un exemple magnifique. Ce territoire érigé en paroisse encercle enfin l'entité administrative de la Municipalité du village d'Howick et comprend le lieu dit du « village Saint-Pierre ».

Sur le territoire de la municipalité, le Lieu historique national du Canada de la Bataille-de-la-Châteauguay commémore l'importance de la victoire des troupes canadiennes commandées par Charles-Michel de Salaberry sur l'armée d'invasion américaine du général Wade Hampton. Ce fait d'armes, qui eut lieu en 1813 sur les berges de la rivière Châteauguay, souligne le rôle joué par les combattants pour la défense du Canada.

Quant au vocable de la municipalité, il témoigne de la foi profonde et de la piété des autorités religieuses d'alors à  l'endroit de Jésus Hostie. Puisque les anglophones qui résidaient à  Howick ont apporté leur support matériel aux pionniers de Très-Saint-Sacrement, ces derniers ont enchâssé leur reconnaissance en baptisant quelques-unes de leurs voies de communication Rang des Irlandais, Montée des Irlandais, Rang des écossais, Chemin de la Rivière-des-Anglais (Commission de toponymie du Québec).