Municipalité de la paroisse de Saint-Anicet

Version imprimableVersion imprimable

 

Saint-Anicet 335, avenue Jules-Léger
Saint-Anicet QC  J0S 1M0
Téléphone : 450-264-2555
Télécopieur : 450-264-2395
Courriel : info@stanicet.com
Site : www.stanicet.com
Maire de Saint-Anicet
    Monsieur Alain Castagner,
Maire

Directrice générale et Secrétaire-trésorière : Lyne Viau
Conseillers municipaux : Marius Trépanier, Jean Roblain, Heather L'Heureux, André Picard, Johanne Leduc, Alain Fournier
 
Gentilé
Population
Superficie
Code géographique
Anicetois, oise
2 517  habitants
135,16 km2
69070
       
La municipalité en image

 

Hôtel de ville Bibliothèque Salle municipale no.2 église Saint Anicet
Hôtel de ville Bibliothèque Salle municipale no.2 église Saint Anicet
 
Présentation et bref historique


La municipalité de Saint-Anicet est constituée le 1er juillet 1855. Cette dénomination, retenue pour identifier la mission catholique qui y est fondée en 1810 et officiellement érigée en paroisse en 1827 (Saint-Anicet-de-Godmanchester) fait référence au pape de ce nom qui serait mort martyr et dont la fête est célébrée le 17 avril.

L'histoire des lieux débute en 1788 avec l'arpentage du territoire du canton de Godmanchester. Des Irlandais et des Canadiens français fondent la localité vers 1820 et deux petites agglomérations se forment, Cazaville et La Guerre (ce dernier tient son nom de François Benoît du La Guerre qui s'y était établit). L'industrie forestière et le commerce de la potasse sont parmi les premières activités commerciales du territoire, avec l'agriculture, qui débute vers 1850. Les noms les plus célèbres associés à Saint-Anicet sont ceux du cardinal Paul-émile Léger, né en 1904 à  Salaberry-de-Valleyfield et décédé à Montréal en 1991, et de son frère, Jules, (1913-1980), né à Saint-Anicet. Ce dernier a occupé le poste de gouverneur général du Canada de 1974 à 1979. (Commission de toponymie du Québec).

Le noyau villageois de la municipalité est situé près de l'église Catholique (Consulter le projet d'inventaire architectural). L'agriculture et la villégiature constituent les pôles principaux de l'activité économique anicetoise actuelle. Le terrain de Golf, le quai régional de Port Lewis, le Manoir Lac Saint-François, le Parc historique Léger, la bibliothèque municipale affiliée au Réseau Biblio et le Centre d'interprétation du site archéologique Droulers/ Tsiionhiakwatha sont autant d'éléments qui enrichissent la vie sociale et communautaire des citoyens de la municipalité.