Mail Facebook Instagram Twitter RSS Previous Next Home Search Cross PDF Website

Les municipalités

Salle culturelle Alfred-Langevin

Salle Alfred-Langevin

  • À propos de la salle

    La salle culturelle et communautaire Alfred-Langevin est située en plein coeur de la ville de Huntingdon, dans l'édifice « Le Château ». Le caractère polyvalent et l'acoustique de qualité de cette salle en font un centre de diffusion régional qui offre un cadre des plus intéressants pour une foule d'activités : expositions, conférences, spectacles, concerts intimes, etc.

    Cette salle unique en son genre dans la région a une capacité d'environ 110 places assises. Des vitraux de l'artiste Detlef Gotzens apaisent l'éclairage naturel pendant le jour, tout en ajoutant à la qualité architecturale de l'édifice pendant la nuit. Souhaitons que les qualités esthétiques de cette salle continuent de charmer nos visiteurs et d'inspirer nos artistes.

  • Salle Culturelle Alfred Langevin

Location de la salle

Pour louer la salle Alfred-Langevin 

Veuillez contacter la coordonnatrice de la salle Alfred-Langevin, Mme Nancy Brunelle, au 450 264-5411, poste 226.

Les conseils des municipalités de la MRC peuvent utiliser la salle sans frais, si elle est disponible, en réservant à l'avance. Les citoyens de la MRC du Haut-Saint-Laurent et les organismes privés et communautaires peuvent aussi louer la salle, moyennant les tarifs ci-dessous, en communiquant avec la coordonnatrice pour vérifier la disponibilité et procéder à une réservation.

Du lundi au jeudi 

Organisme privé : 100 $ par jour ou 25 $ de l'heure
Organisme communautaire : 75 $ par jour ou 18,75 $ de l'heure

Du vendredi au dimanche

Organisme privé : 125 $ par jour ou 31,24 $ de l'heure
Organisme communautaire : 93,75 $ par jour ou 23,50 $ de l'heure

Le coût total de la location devra être payé deux semaines avant l'événement. Une demande d'annulation doit être écrite et signée plus de 5 jours ouvrables avant l'événement sans quoi 25 % des frais de location seront retenus. Les revenus provenant des locations ou des événements produits servent à couvrir les frais d'entretien de la salle (honoraires du personnel, électricité, peinture, assurances, etc.) ou sont réinvestis dans l'équipement de la salle.

Appel de projet - Salle Alfred-Langevin

Tel que prévu dans le plan d'action de la Politique culturelle de la MRC du Haut-Saint-Laurent, la salle culturelle Alfred-Langevin vise à favoriser concrètement le développement continu de la vie culturelle et communautaire sur le territoire. Les artistes et les entrepreneurs culturels sont invités à proposer de nouveaux projets à chaque année.

Appels de projets - Programmation 2018-2019

Le comité culturel lance un appel de dossiers pour les programmations 2018 et 2019 de la salle culturelle Alfred-Langevin : arts visuels, arts de la scène, conférences.

Faites parvenir votre dossier avant le 30 septembre 2017.

Votre dossier doit comprendre :

  1. Votre curriculum vitæ incluant vos coordonnées actuelles;
  2. Un résumé de votre démarche créative;
  3. Une description de votre lien avec la région;
  4. Une proposition de projet :
  • pour un projet en arts visuels : veuillez fournir des visuels représentatifs du projet proposé; chaque visuel doit être accompagné de ses dimensions, du médium utilisé et de son année de production;
  • pour un projet en arts de la scène : veuillez fournir un démo, un extrait, un scénario, une vidéo, etc.

Le tout peut être envoyé par la poste au :

Comité de gestion de la salle Culturelle Alfred-Langevin
10, rue King
Huntingdon (Québec) J0S 1H0

Pour toute information additionnelle, contactez Nancy Brunelle au 450 264-5411, poste 226.

Une sélection est ensuite effectuée parmi les dossiers reçus, par l'agent culturel de la MRC et le comité de gestion de la salle, afin de créer une programmation diversifiée pour l'année à venir. Les événements du programme sont prioritaires (en termes de réservation). Les événements de la programmation sont sans but lucratif et ne sont pas soumis aux frais de location.

Qui était Alfred Langevin?

L'hôtel Moir

Un bâtiment, construit à l’intersection des rues Châteauguay et King, par David Fitch de 1832 à 1835, devint l’hôtel de
Huntingdon, jouant un rôle prépondérant dans le développement de la région. À la fin des années 1840, il fut dirigé par une
dame du nom de P.C. Moir qui lui donna son nom, le baptisant L’hôtel Moir. Elle gèrera cet établissement hôtelier bien connu
à Huntingdon pendant cinquante ans. En 1922, Alfred Langevin devient le propriétaire et le directeur de l’hôtel, avec son
frère, le docteur J.O. Langevin, vétérinaire du comté, et sa belle-sœur.

Une vision de grandeur


Le 16 juin 1928, le journal Le Gleaner publia un article qui surprendra la population : selon la rumeur, Alfred Langevin
remplacera le vieil hôtel Moir par « Le Château de Huntingdon », un bâtiment de trois étages et de 120 pieds de long, offrant
65 chambres luxueuses, dont la plupart avec salle de bain. L’ouverture était prévue pour le 1er juillet 1928.
À l’époque de cette annonce, Langevin et ses associés ont déjà établi les caractéristiques de l’hôtel, le plan architectural
complet, et ils ont déjà envoyé leur requête de charte provinciale.

Après plusieurs délais causés par des difficultés majeures de financement, une campagne de sollicitation massive, menée par
les entrepreneurs et soutenue par le maire Dennis J. O’Connor et The Gleaner, encourage les habitants de Huntingdon à
investir dans cet ambitieux projet.

Le coût total du projet s’élève à 175 000 $, dont la majeure partie provient de la participation des citoyens sous forme
d’actionnariat. Le Château de Huntingdon ouvre ses portes le 21 novembre 1929 lors d’un grand gala où 300 invités fêtent
jusqu’aux petites heures du matin.

Le Château, tout de briques, pierres et béton, avec son stationnement souterrain, ses puissants systèmes de ventilation et de
chauffage, sa cuisine équipée des appareils les plus modernes, son luxueux hall d’entrée, son impressionnante salle à dîner, sa somptueuse salle de banquet, son orchestre, son éclairage électrique varié et ses chambres modernes et accueillantes, suscite l’admiration des visiteurs venus de partout. Aucune dépense n’a été épargnée afin de faire de l’établissement le plus beau des hôtels ruraux du Québec et peut-être même du Canada.

Coïncidant avec les années de prohibition aux États-Unis, l’hôtel se vante d’offrir les meilleurs alcools et les liqueurs les plus
fines. L’entreprise s’avère un succès et les retombées sont favorables pour la région et ses habitants.

Au banquet organisé en son honneur en 1945, M. Langevin a dit que ce fut le soutien communautaire sans réserve qui permit
au Château de Huntingdon d’obtenir une telle notoriété et une si importante réputation… ce sont les gens de la communauté
qui ont fait du Château un tel succès.

La salle communautaire

La salle communautaire et culturelle de la MRC fut donc baptisée Salle Alfred-Langevin en l’honneur de ce visionnaire,
qui construisit un établissement sans lequel Huntingdon n’aurait sans doute pas été la même suite à la Grande Dépression,
causée par le krach boursier de 1929. Alfred Langevin, dont l’ambitieux projet créa de nombreux emplois dans la région et
entraîna l’apport de capitaux, offrit à la ville de Huntingdon la chance de se développer et de prospérer sur une longue
période de temps.

Consultez le document d'origine.

Les vitraux de la Salle Alfred-Langevin

Les cinq vitraux qui ornent les fenêtres de la Salle culturelle Alfred-Langevin ont été conçus en 2004, puis réalisés en 2005-2006, par l'artiste Detlef Gotzens, résidant de la municipalité de Saint-Chrysostome, Québec. Ces pièces artisanales sont soutenues par des structures métalliques qui les présentent comme des oeuvres de verre architectural contemporain plutôt que comme des vitraux traditionnels accolées à  la fenêtre. Le concept du projet dans son ensemble évoque l'expression artistique par différentes combinaisons de couleurs et de formes plus ou moins abstraites. L'ambiance créée par ces oeuvres invitent le visiteur à  intégrer un état d'esprit méditatif pour mieux se concentrer sur l'activité qui se déroule dans la salle et détourner son attention des distractions visuelles de la rue.

L'artiste a utilisé des techniques traditionnelles de peinture sur verre pour obtenir, à  contre-jour, l'effet expressif du trait et ainsi, créer un mouvement dynamique dans ses compositions. Chaque parcelle de verre utilisée dans ce projet provient d'une fonderie en Bavière (Allemagne) et ce verre, soufflé à  l'ancienne, présente un éclat et une intensité de coloration des plus exceptionnels au monde. Quant au plomb utilisé pour le sertissage des pièces, il est de la meilleure qualité que l'on peut retrouver sur le marché, et provient de la Belgique.

Imagine

Ce vitrail suggère le fait que la musique est un art universel auquel l'oreille humaine est sans cesse exposée, que ce soit de façon consciente ou inconsciente. L'usage de la flèche, qui réfère aussi à l'omniprésence de la pictographie dans notre société, tend à insister sur la possibilité mise au jour dans la célèbre chanson Imagine, de John Lennon, soit que l'art puisse faire lever les barrières linguistiques et de devenir communication et invitation aux relations humaines.

Fusion du temps

fus_temps.jpg#asset:858

Les formes bleues de cette pièce évoquent symboliquement, et de manière contemporaine, le voile de Marie, lequel est toujours bleu dans l'iconographie chrétienne. Ici, il camoufle partiellement la portion qui rappelle le vitrail traditionnel, avec son ornementation classique. Ainsi juxtaposés et présentés dans une composition contemporaine, les formes bleues du voile et le vitrail ancien présente le caractère sacré qui peut être accordé à  la lecture de l'histoire du vitrail.

Tension formelle

tension_form.jpg#asset:859

Les structures horizontales violettes qui paraissent suspendues dans la zone de gauche et l'élévation ascendante en forme de filet, qui semble plus instable et fuyante du côté droit, se confrontent ici en créant une impression de force et de quiétude. La série de sphères alignées à  la verticale entre les deux zones agit comme trait d'union et de tension. La coloration, à  la fois vive et mystérieuse, soutient la composition.

Dimensions spatiales

dim_spat.jpg#asset:860

Ce vitrail présente la confrontation de formes et de couleurs dans l'espace en interagissant avec les structures métalliques. Les formes et les traits s'apparentent aux autres pièces, mais de toutes celles qui composent ce projet, celle-ci est de loin la plus abstraite.

Zen

zen.jpg#asset:861

La couleur jaune prédomine dans cette composition installée sur le mur nord de la salle, rétablissant un équilibre lumineux par rapport à l'éclairage naturel de la pièce, plus prononcée sur le grand mur. La sphère, foyer central de l'oeuvre, jaillit comme la vie et la création dans cette métaphore de l'univers, où les formes et les couleurs détonnent tout en s'harmonisant.


Archives des programmations

Vous pouvez consulter et télécharger la liste des programmations des dernières années :